Tel: +33 3 88 14 66 95
Email: contact@unsacmcic.org

UNSA Retraités

 

 

 

 

Réponse de la FERPA au Livre Vert sur le Vieillissement

lire la suite


Démographie :
Inégalités et évolutions récentes de l’espérance de vie
Impact de la crise sanitaire de 2020-2021
Dossier du COR du 11 février 2021

En s’appuyant sur des notes de l’INSEE, le COR (Conseil d’Orientation des Retraites) a réalisé en février dernier un travail d’analyse sur les évolutions démographiques récentes et les inégalités qui les affectent : inégalités liées, au sexe,  aux catégories sociales, au niveau de vie mais aussi aux générations. Cette étude fait apparaître une tendance à la baisse des gains d’espérance de vie, qui depuis plusieurs années se situent en deçà des prévisions envisagées par l’INSEE pour la période concernée.

L’étude analyse également les chiffres de l’INSEE concernant l’évolution démographique constatée en 2020, et l’impact de la première vague de la pandémie. Il faut considérer ces éléments de manière contextualisée, car ils ne prennent en compte que les décès constatés sur les mois de mars avril 2020, soit environ 27 000 décès imputables à la COVID 19. Nous dépassons actuellement les 85 000.

Cette étude est également muette sur un point : l’évolution de l’espérance de vie sans incapacité (EVSI) parfois aussi désignée sous l’acronyme AVBS (Années de Vie en Bonne Santé). L’UNSA Retraités a choisi d’apporter une information complémentaire sur ce point particulier.

En savoir plus…

______________________________________________________________________

Données chiffrées 2021

L’UNSA retraités met à votre disposition quelques informations chiffrées qui peuvent vous être utiles : montant du SMIC, des pensions, des minima de pensions, plafond de ressources en dessous duquel on est éligible à l’ASPA, taux de TVA, taux de CSG, CRDS…

Les chiffres au 1er janvier 2021 : 

en savoir plus…

______________________________________________________________________

Lettre ouverte au Ministre de la santé

Lettre ouverte à Monsieur le Ministre des solidarités et de la santé ainsi qu’à Madame la Ministre déléguée en charge de l’autonomie.


Lettre ouverte au premier Ministre

Lettre ouverte à Monsieur le premier Ministre, adressée également à Monsieur le Ministre de l’économie, des finances et de la relance et Monsieur le Ministre délégué, chargé des comptes publics.


Pénuries de médicaments : pour l’UNSA, la loi doit s’appliquer !

Mars 2020 : premier confinement. A cette occasion, effarés, les Français découvrent les insuffisances d’approvisionnement (masques, tests, équipements pour les soignants …) pour affronter la crise sanitaire.
Une des causes majeures provient de la délocalisation et de la concentration de la production vers une poignée de pays, voire d’usines. Mais le problème est également financier. En cause, certains laboratoires qui visent toujours plus de profits en « rendant indisponibles » des traitements anciens et moins coûteux pour les malades et l’Assurance Maladie.
Ces dernières années, les pénuries de médicaments (vaccins, anticancéreux, antibiotiques, …) ont été multipliées par 4, mettant ainsi en péril la vie de nombreux malades gravement atteints.
Pourtant, une loi permet la constitution de stocks de sécurité jusqu’à quatre mois en France ou en Europe. Mais le gouvernement semble rechigner à publier son décret d’application.

L’UNSA fait pression afin que le décret nécessaire sorte sous peu et que la loi devienne enfin une réalité. Notre organisation réclame la constitution de stocks minimums pour la sécurité des professionnels de santé comme pour celle des patients et de réelles sanctions financières en cas de manquement à la règle.


Adoption du PLFSS 2021

Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour l’année 2021 a été définitivement adopté le 26 novembre 2020.
La crise sanitaire pèse lourdement sur les comptes de la Sécurité Sociale.
Le déficit prévisible pour l’année 2020 ne cesse d’augmenter.
Les dernières projections font apparaître un déficit de 49 milliards d’€ pour 2020.
Pour 2021, le projet a été adopté avec un déficit de plus de 35 milliards d’€. Tous ces déficits seront transférés à la CADES (Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale), prolongeant sa durée de vie jusqu’en 2033.
L’UNSA demande que la dette liée à la crise sanitaire soit prise en charge par le budget de l’Etat, et non pas par la Sécurité Sociale.
Ce n’est pas le choix du Gouvernement et de l’Assemblée Nationale.
Le PLFSS adopté est en forte augmentation. Il acte la mise en œuvre des engagements pris par le Gouvernement, dans le cadre du Ségur de la santé.
Il confirme la création de la 5e branche de Sécurité Sociale, et confie à la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie) la gestion nationale de cette branche.
Concernant le financement de la branche « Autonomie », la loi affecte au budget de la CNSA :
– La Contribution de Solidarité Autonomie (CSA),
– La Contribution Additionnelle de Solidarité Autonomie (CASA),
– Une fraction du produit de la CSG.
Si le rôle de la CNSA est précisé et renforcé par la loi, de nombreuses questions demeurent sur le rôle et le fonctionnement de la 5e branche.
Toutes ces interrogations sont renvoyées à la future loi « Autonomie ».
La prochaine lettre nationale « Info Retraités », reviendra sur une analyse plus détaillée de cette loi de financement de la Sécurité Sociale, et plus particulièrement sur la création de la 5e branche.


Retraités et retraites : les chiffres de la DREES Edition 2020

Chaque année, la Direction de la recherche des études de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie dans sa collection « Panoramas » une étude portant sur « Les retraités et les retraites ».
L’édition 2020, publiée le 12 juin 2020, compile des données chiffrées de fin 2018.

En savoir plus…


Janvier 2020 : Comment seront revalorisées nos pensions ?

Le dernier dossier de l’UNSA-retraités permet de mieux comprendre la problématique de la revalorisation des pensions :

En savoir plus…


Projet de loi de finances sécurité sociale 2020

 A lire le nouveau dossier du groupe « Prospective » de l’UNSA retraités :


 

Lettre ouverte au 1er ministre

Lettre ouverte au 1er ministre

En complément de la pétition que l’UNSA Retraités vous invite toutes et tous à signer, une lettre ouverte vient d’être adressée au 1er ministre pour revendiquer :

. pour 2018 et 2019 (et pour tous les retraités) le retour à l’indexation des pensions sur le taux d’inflation.

. pour 2020 et les années suivantes, une revalorisation des pensions en fonction de l’évolution du salaire mensuel de base des actifs et en aucun cas inférieure à l’évolution du coût de la vie.

Pour lire la lettre ouverte dans son intégralité, cliquer ici

____________________________________________________________________________

Désindexation des pensions : il faut y renoncer ! Désindexation des pensions : il faut y renoncer !

Les retraité·e·s contestent la décision unilatérale du Gouvernement de majoration de 0,3 % des pensions, dérogeant à la règle, déjà minimale, d’indexation des pensions sur le taux d’inflation.

Comme des millions de citoyens, les retraité·e·s savent que l’inflation a atteint, selon les données de l’INSEE, 1,8% pour 2018.
Comme des millions de citoyens, ils subissent l’augmentation constante des prix dans plusieurs domaines essentiels : alimentation, santé, énergie, assurances, transport.

La désindexation a entraîné une perte de pouvoir d’achat pouvant atteindre 1,5%, ce qui est insupportable pour de très nombreux retraités qui ne sont pas, contrairement aux affirmations du pouvoir, des nantis.

  • En tant que retraité·e, j’exige que dans le cadre des discussions préparatoires au budget 2020, le gouvernement et la majorité parlementaire renoncent à la désindexation des pensions pour 2020.
  • Avec l’UNSA Retraités, je demande au gouvernement d’organiser une concertation avec les organisations syndicales de retraités concernant l’évolution des pensions pour 2020.
  • Avec l’UNSA Retraités, je revendique que la revalorisation des pensions soit calculée en fonction de l’évolution du salaire des actifs et en aucun cas inférieure à celle du coût de la vie.
 

RETRAITÉ-E-S, CONTINUONS NOTRE ACTION

Les différentes actions que nous avons menées en 2018 n’ont pas suffi pour faire changer le Gouvernement sur ses décisions impactant le pouvoir d’achat des retraités (augmentation du taux de CSG, désindexation des retraites).

Mais, pour l’UNSA Retraités, le combat n’est pas terminé.
Certaines organisations, dont le Groupe des neufs (G9), ont choisi de multiplier encore les actions de type manifestations. Au niveau national, nous n’avons pas eu de contact avec ces organisations.

Dans le contexte politique actuel, toute manifestation de rue pourrait conduire à la confusion et mettre à mal notre syndicalisme.

Il nous apparaît souhaitable d’orienter notre action vers une démarche plus posée.

Ainsi, nous invitons toutes les militantes et tous les militants à apporter, dans un esprit citoyen, leurs contributions au grand débat national lancé par le Président de la République et à porter les revendications de notre organisation adoptées dans la motion de notre congrès de décembre 2018, et en s’appuyant sur notre résolution générale.

______________________________________________________

Résolution générale adoptée au congrès national des 18/19 décembre 2018

Le dernier congrès de l’UNSA Retraités s’est tenu les 18/19 décembre 2018 à Paris.
Une résolution générale a été adopté afin de fixer les mandats de l’organisation pour les 4 années suivantes.

Le texte se décompose en 6 parties :

1. Retraité.e, un.e citoyen.ne à part entière
2. Défendre et améliorer le pouvoir d’achat des retraité.e.s
3. La santé
4. La perte d’autonomie
5. Environnement et cadre de vie
6. Développer l’UNSA Retraités

Pour lire la résolution générale, cliquer ici.

_____________________________________________________________________________________________________

Motion adoptée par le congrès de l’UNSA Retraités des 18 et 19 décembre 2018 à Paris 

———————————————————————————————————————————————–

Pouvoir d’achat : l’analyse de l’UNSA Retraités


Pour accéder à l’analyse de l’UNSA Retraités, cliquer ici.

—————————————————————————————————————————

L’UNSA Retraités révoltée !

Après les différentes mesures fiscales, après le gel des pensions sur trois années, après la hausse de la CSG de 1,7 point, la remise en cause de l’indexation des pensions sur l’évolution des prix (déjà insuffisante), annoncée par le Premier ministre le 26 août, accentue la dégradation du pouvoir d’achat des retraités.

L’UNSA Retraités conteste vigoureusement ces mesures qu’elle juge injustes et inacceptables. Elle s’adresse au Gouvernement pour qu’une réelle concertation soit engagée.

Mais dans la situation actuelle, l’UNSA Retraités considère qu’une réaction des Organisations de retraités, la plus unitaire possible, s’impose.


Après le 15 mars, maintenant le 14 juin…

Après avoir décrété unilatéralement une augmentation de 1,7 points de CSG, qui correspond à une augmentation de 25 % sans compensation pour la plupart des retraités, le gouvernement poursuit son acharnement CONTRE les retraités en confirmant le gel des pensions en 2018.

Sans réponse à nos appels, sans écoute de nos revendications, le gouvernement confirme l’attaque de front contre les retraités.

L’UNSA Retraités revendique :

    • l’abandon du gel des pensions,
    • la revalorisation annuelle pour 2018 des pensions au moins égale à l’augmentation des prix,
    • l’indexation des pensions sur l’évolution du salaire mensuel de base,
  • la revalorisation des pensions les plus faibles pour qu’à carrière complète aucune pension ne soit inférieure au SMIC,
  • la mise en place d’une structure de concertation entre les Organisations Syndicales de retraités et les autorités,
  • la compensation intégrale de l’augmentation de CSG.

L’UNSA Retraités appelle ses adhérents à une action le 14 juin 2018, au niveau de chaque département ainsi qu’à Paris pour les départements d’Île-de-France.


Logo UNSA Retraités

Organisation syndicale, l’UNSA-Retraités regroupe les retraités adhérents de l’UNSA. Son but est la défense de leurs intérêts. Elle fait porter sa réflexion, son action sur tout ce qui permet une retraite de qualité.
Son secrétaire général est Jean-Marc SCHAEFFER.

À partir de cette exigence, elle prépare une analyse des différents aspects qui conditionne une bonne retraite et qu’elle a présentée dans sa résolution générale adoptée au congrès national des 2/3 février 2015.

Vos représentants au Comité Directeur de l’UNSA CM-CIC : Bernard BOISELLE et Alain SCHIO.

Votre cotisation syndicale UNSA CM-CIC, vous ouvre droit à un avantage fiscal égal à 66 % des cotisations annuelles, dans la limite de 1 % de votre revenu brut imposable dans la catégorie des salaires, pensions et rentes à titre gratuit.

Pour lire les Lettres Infos Retraités : « cliquez ici »


Actions du 15 mars 2018

L’UNSA Retraités appelait à l’action dans tous les départements et territoires d’outre-mer ainsi qu’à Paris, sur les points de revendication suivants :

  • CONTRE l’augmentation de 1,7 points de CSG sans compensation,
  • POUR le maintien du pouvoir d’achat des retraités,
  • POUR la revalorisation immédiate des pensions les plus modestes,
  • POUR la compensation de la hausse de la CSG.

La mobilisation des retraités (plusieurs milliers) a été bien suivie sur l’ensemble du territoire. Dans la plupart des départements les militants de l’UNSA ont organisé un rassemblement, parfois suivi d’une manifestation, seuls ou avec d’autres Organisations Syndicales.

De nombreuses audiences préfectorales se sont tenues.

Certains parlementaires ont également été sollicités.

 

 UNSA Retraités : journée d’action le 15 mars !

Lire la suite

________________________________________________________

Pétition retraités :       

Pour le maintien de leur pouvoir d’achat,

Pour une égalité de traitement avec les actifs,

Pour la revalorisation immédiate des pensions les plus modestes,

SIGNEZ et FAITES SIGNER la pétition en cliquant ici.

——————————————————————————————————————